top of page
  • Photo du rédacteurAPRIDS

Transaction espérée depuis longtemps à L'Île-des-Soeurs

Dernière mise à jour : 22 janv.

Achat d’un terrain pour équipements collectifs par la Ville de Montréal 



L’arrondissement de Verdun et la Ville de Montréal ont annoncé conjointement le 22 janvier 2024, l’acquisition de deux terrains sur le Chemin du Golf en vue d’y aménager un pôle civique sportif. L’APRIDS a analysé cette acquisition et vous propose ces réflexions sous forme de questions et réponses : 


De quoi s'agit-il ? 

La Ville de Montréal est en voie d’acquérir d’ici la fin-janvier, deux terrains contigus sur le chemin du Golf, au nord du complexe résidentiel Riva en vue d’en faire un pôle civique sportif. Le coût de la transaction est de 12,5 millions en incluant les taxes. 

 

À quoi serviront les terrains ? 

Le communiqué de l’arrondissement mentionne sa volonté de créer un pôle civique sportif, mentionnant la possibilité d’y aménager une place publique, un parc et/ou un équipement sportif. 


Est-ce une bonne nouvelle pour L’Île-des-Sœurs ? 

Tout à fait. Il s’agit d’une excellente nouvelle pour L’Île même si on devra attendre pour connaître l’utilisation exacte de ces terrains contigus. Il s’agit d’une revendication de l’APRIDS notamment, dans le cadre de la consultation sur le Programme particulier d’urbanisme de la partie nord de L’Île-des-Sœurs (PPU). L’APRIDS affirmait qu’il était primordial que l’arrondissement et la Ville acquièrent des terrains pour y construire des équipements collectifs. Jusqu’à maintenant, l’arrondissement avait plutôt procédé par échanges de terrains ou ententes avec les promoteurs, comme c’est actuellement le cas dans le projet résidentiel Cité de L’Île. 


Est-ce une situation exceptionnelle ? 

Sans être au courant de tous les aspects de la transaction, l’APRIDS estime qu’il s’agit effectivement d’une situation exceptionnelle. Les terrains sont chers et rares dans le quartier L’Île-des-Sœurs, et les titres de propriété y sont exceptionnellement complexes. L’APRIDS reconnaît les efforts qu’ont dû déployer tous les intervenants dans le dossier, tant du côté de la Ville et de l’Arrondissement de Verdun que de la part des nombreux détenteurs de titres de propriété ou du bail emphytéotique concerné. L’APRIDS salue plus particulièrement le propriétaire, Ilan Gewurz, et son défunt père, Samuel Gewurz, qui ont mis en place les conditions nécessaires pour que ces terrains puissent se retrouver dans le domaine public. 


Est-ce que la construction aura lieu bientôt ? 

Il serait surprenant que la construction débute bientôt. Plusieurs étapes nous séparent de la réalisation du projet. À Montréal, les délais peuvent être longs entre une acquisition de terrain ou d’un immeuble, et la concrétisation d’un projet. Il faut aussi savoir que l’utilisation du terrain n’a pas été encore définie.

  

Si on joue à la boule de cristal, quel pourrait être l’équipement collectif qui y sera construit ? 

Dans nos réflexions, nous avons considéré le coût du terrain. À plus de 12 M$, il nous semble évident que ce terrain devra servir à construire un projet structurant à L’Île. Par exemple, un centre communautaire et de loisirs incluant une piscine intérieure pourrait répondre aux besoins de nombreux résidents. Il pourrait aussi s’agir du centre aquatique prévu à Verdun, mais dont l’emplacement n’a pas encore été déterminé. Nous serions surpris que ce terrain soir prévu pour l’aménagement de la piste à rouleaux (pump track) qui était plutôt prévue pour le parc Adrien-Archambault. 


Est-ce que cette acquisition de terrains pourrait être liée à la construction d’une école secondaire ? 

En principe non, puisque c’est la Société québécoise d’investissement (SQI) qui devrait acquérir un terrain pour une école.  Comme il y a en ce moment d’autres terrains à vendre sur le chemin du Golf, nous espérons vivement que la SQI saura profiter de l’occasion parce que ce genre d’opportunité risque de ne plus se présenter à L’Île-des-Sœurs.  Aux dernières nouvelles, les projets de nouvelles écoles publiques à L’Île sont toujours à l’étude au ministère de l’Éducation.  

1 006 vues0 commentaire
bottom of page