Troisième école

nouvelle_école.jpeg

Les deux écoles primaires de L’Île-des-Sœurs accueillent ensemble environ 1300 élèves en 2021-2022, selon les chiffres fournis par le Centre de services scolaires Marguerite-Bourgeoys.  Environ 300 d'entre eux sont hébergés dans une tour à bureau collée sur l’autoroute. L’Île ne compte aucune école secondaire et les jeunes doivent passer plusieurs heures par semaine en transport en commun pour se déplacer. Environ 370 jeunes de l'Île fréquentent des écoles publiques :

  • Monseigneur-Richard à Verdun ( 222 élèves )

  • Paul-Gérin-Lajoie à Outremont : environ 12 kilomètres à parcourir aux heures de pointe (107 élèves )

  • Autres écoles publiques éloignées (environ 40 élèves)

  • Les autres, probablement un peu moins de mille, fréquentent des établissements secondaires privés, aussi éloignés. 

À l’été 2018, la ministre libérale et députée de Verdun, Isabelle Melançon, annonçait la construction d’une troisième école à L’Île-des-Sœurs pour abriter un cours primaire et un premier cycle de secondaire. Peu après son élection, l’actuel ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, s’est engagé à ce que Québec achète un terrain à l’Île avant juin 2019 pour réaliser le projet.   

L’achat du terrain a été confié à la Société québécoise d’investissement (SQI). Depuis, c’est le silence total au gouvernement. On sait seulement qu’en novembre 2021, le projet a été intégré dans une loi sur l’accélération de certains projets d’infrastructures qui comprenait 180 projets différents et qu'il est par la suite disparu des listes de projets approuvés, apparemment parce que les terrains de l'Île coûtent trop cher.

Les enfants de L’Île-des-Sœurs ont besoin d’une troisième école primaire et d’une école secondaire avec installations sportives. Leurs parents signent des pétitions et rappellent aux politiciens que l’éducation est un droit. Les élus de l'Arrondissement ont récemment demandé aux candidats à la prochaine élection provinciale de s'engager à construire une école.

L’APRIDS sera à côté de toutes les initiatives citoyennes travaillant à faire enfin aboutir ce dossier.

Communiqué émis septembre 2022