Page Title

parc lacoursière.JPG

Parc Lacoursière

Le drainage du lac :

Le fond du lac est envahi de sédiments qui devraient être drainés. Les biologistes estiment qu’il faut d’abord régler les problèmes qui ont mené à la situation actuelle avant de drainer, sinon, il faudra refaire l’opération tous les dix ans, ce qui nuira à toute la vie du milieu. La Ville de Montréal et le ministère de l’environnement ne semblent pas prêts à autoriser un drainage,

L’alimentation en eau et l’évacuation :

Après plusieurs tentatives infructueuses d’assainissement, il faut revoir complètement l’alimentation en eau avec de l’eau du fleuve. En 2021, des appels d’offre pour effectuer les travaux n’ont pas donné de résultats parce que les prix demandés étaient trop élevés. On espère que d’autres appels d’offres seront autorisés en 2022.

L’aménagement paysager :

Parmi les conditions exigées par les autorités pour assainir le lac, il faut revoir l’aménagement paysager et naturaliser les berges sur 10 mètres. Cette opération fera disparaître une grande partie de l’aire gazonnée et réduira les possibilités de pique-nique au grand déplaisir des riverains et autres usagers. Ces travaux devraient commencer à l’été 2022.

Le comité pour la sauvegarde du parc Lacoursière et de son lac, dirigé par Lou Desjardins, se bat depuis des années pour faire débloquer la cause du parc et de son lac. Page Facebook :