Page Title

passerelle.jpeg

Passerelle entre L'Île-des-Sœurs et le centre-ville de Verdun

  • Les résultats de ces études seront annoncés au printemps 2022. La mairesse, Marie-Andrée Mauger, a déclaré qu’elle les rendra publics à l’occasion d’une séance d’information. Elle a aussi déclaré au conseil d’arrondissement du 8 mars 2022 que le financement du projet n’était pas assuré par la ville de Montréal. 

Selon elle, la Ville et l’arrondissement sont déterminés à faire avancer ce projet de passerelle qui fait l’objet de discussions depuis les tout premiers plans d’urbanisme conçus pour l’IDS dans les années 1960. Elle ajoute que des sondages effectués ces dernières années ont montré une très large approbation du projet dans tous les quartiers de Verdun, incluant L’Île-des-Sœurs.  

Pendant des années, il a surtout été question d’un pont multifonctions ouvert aux automobiles. Toutefois, depuis la construction du nouveau pont Samuel-de-Champlain, l’arrivée du REM et les inquiétudes pour le climat, très peu de gens défendent encore cette option. 

L’APRIDS accueille favorablement l’idée d’un nouveau lien avec Verdun pour permettre un meilleur accès aux équipements disponibles de l’autre côté du chenal, incluant la station de métro de l’Église. Elle préfère cependant attendre le résultat des études de faisabilité avant de se prononcer sur le choix à privilégier. On peut dire pour le moment que : 

  • La passerelle purement piétons-cyclistes est attrayante parce qu’elle peut être conçue comme un très beau parc sur le chenal. Elle risque cependant de laisser en plan les résidents à mobilité réduite. 

  • Le passage des véhicules d’urgence deviendra probablement nécessaire pour bien desservir le sud de l’Île avec l’augmentation de la population et la concentration actuelle des voies de sortie au nord, près des accès autoroutiers. À ce propos, la Ville et l’arrondissement n’ont pas encore en main d’étude projective prospective de circulation, et malgré maintes promesses passées, aucune étude ne sera apparemment réalisée à court terme.

  • La version avec transport en commun léger électrique présenterait de l’intérêt pour permettre à un plus grand nombre d’accéder facilement aux multiples équipements collectifs du côté de Verdun. Cependant son coût plus élevé risquerait de retarder le projet. Cette option nécessiterait aussi un changement de zonage pour réaménager en voie carrossable les parcs Marin du côté de l’Île et J. Albert-Gariépy du côté de Verdun. 

 

Jusqu’à maintenant, la mairesse Mauger ne croit pas à la nécessité d’une véritable consultation sur le projet de passerelle parce qu’elle dit ne pas avoir besoin de changer le zonage des parcs Marin et J.A.-Gariépy pour procéder.  Vu l’importance de faire le bon choix pour l’avenir et la hauteur de l’investissement, l’APRIDS souhaite que la Ville de Montréal et l’arrondissement de Verdun procèdent à une véritable consultation avant d’arrêter leur choix.  

Références:

- 28 janvier 2021: Consultation publique pour la passerelle

En ce début 2022, des études de faisabilité sont en cours sur trois versions du projet de pont/passerelle entre L’Île-des-Sœurs et Verdun, dans l’axe Galt/Marguerite-Bourgeoys : 

  • Une passerelle réservée aux piétons et cyclistes seulement 

  • Un pont-passerelle pour piétons et cyclistes avec passage de véhicules d’urgence 

  • Un pont-passerelle ouvert aux transports collectifs électriques de petite capacité, véhicules d’urgence et piétons-cyclistes (l’étendue de ce 3e volet varie cependant au fil des déclarations des élus).