top of page
  • Photo du rédacteurAPRIDS

Lettre à la STM : refonte des circuits d'autobus

Le 15 août 2023

L’Île-des-Sœurs, le 15 août 2023

Mme Jacynthe Clossey Chef de division - mobilité et développement des réseaux

Objet : la nouvelle desserte d’autobus de L’Île-des-Sœurs

Madame,

Le président de L’APRIDS, Daniel Manseau et moi-même vous remercions de votre réponse détaillée du 11 août aux questions que nous vous avions posées en juin. Nous y avons pris connaissance de plusieurs éléments utiles à notre réflexion.

Depuis le début de l’été, nous avons écouté les doléances de nos membres, de nos proches, de nos voisins, reçu des courriels des usagers et lu les commentaires sur notre page Facebook ou dans les groupes Facebook de L’Île-des-Sœurs, notamment le groupe « Île-des-Sœurs – Forum » Nous avons également observé de notre mieux les comportements des usagers. Nous souhaitons vous faire part de nos constats et vous soumettre quelques suggestions.


  1. Premier constat : le manque d’information, les ratés des applications et la mauvaise signalétique à plusieurs endroits stratégiques Visiblement, plusieurs usagers ont été surpris le 31 juillet ou dans les quelques jours précédents de constater que leurs circuits d’autobus avaient changé. L’information ne s’était pas rendue jusqu’à eux. Les codes QR situés aux arrêts de L’Île-des-Sœurs n’ont pas rejoint tout le monde, loin s’en faut. Visiblement aussi, les applications mobiles ne sont pas utilisées par tous. Dans certains cas les gens ont des forfaits téléphoniques trop modestes pour leur donner accès aux applications. C’est peu connu, mais le nombre de revenus modestes est quand même assez répandu chez les résidents de L’Île-des-Sœurs. Ces revenus modestes concernent aussi beaucoup d’employés des commerces et des résidences de L’Île. D’autres usagers n’utilisent pas les applications à leur plein potentiel parce qu’ils auraient besoin d’aide pour les apprivoiser. Enfin, les applications ont mis du temps à s’adapter au REM et proposent encore des résultats étonnants à quelques occasions. Par exemple, Chrono qui propose encore ce matin de traverser le pont Champlain à pied, aller et retour, pour atteindre la gare du REM/L’Île-des-Sœurs. Il est aussi arrivé que l’option REM ne soit pas du tout proposée dans des cas où elle aurait pu être utile. Nous ne savons pas s’il vous est possible d’influencer Google Maps, mais leurs cartes ne sont pas encore à jour et cela a pu semer de la confusion aussi. Nous suggérons que des agents de la STM auraient dû être déployés plusieurs jours et pourraient encore l’être à plusieurs endroits, avec un blitz à la rentrée de septembre pour répondre aux questions personnelles des usagers (notamment les travailleurs et les étudiants) sur leurs parcours, leurs difficultés et l’utilisation des applications mobiles. Vu les difficultés de nombreuses personnes avec les applications mobiles, nous croyons que plus de publicité devrait aussi être faite sur la ligne téléphonique de la STM permettant d’obtenir des conseils personnalisés de vive voix. Peut-être également que des plans des parcours pourraient être affichés à certains arrêts. La signalétique a été et est encore déficiente à plusieurs endroits. À la gare centrale et à la Place Bonaventure plusieurs nous ont rapporté avoir fait de nombreux détours pour trouver l’entrée du métro Bonaventure ou le chemin vers la station McGill. Depuis, il y a eu quelques améliorations, mais vers McGill seulement. Mêmes remarques pour la recherche de la station REM quand on sort de la ligne orange et qu’on veut rentrer à L’Île-des-Sœurs. À la sortie de la station du REM/L'Île-des-Sœurs, rien n’indique où sont les arrêts de la 12 et de la 168 en direction nord pour ceux qui souhaitent faire une correspondance vers le centre-ville ou vers Verdun. Les arrêts des 12 et 168 direction sud devraient aussi être indiqués parce que ces autobus peuvent faire gagner quelques minutes quand leur prochain passage précède ceux des 172 ou 176.

  2. La réticence à prendre le REM à cause des nombreuses correspondances impliquées et des marches supplémentaires Nous avions entendu les réserves exprimées depuis longtemps sur les nouvelles et nombreuses correspondances imposées par l’utilisation du REM, surtout dans sa version actuelle écourtée. Nous pouvons constater que ces réserves sont toujours bien présentes, notamment lorsque nous voyons passer un autobus bien bondé de la ligne 168 en direction nord et que ses passagers préfèrent rester à bord, debout jusqu’au centre-ville, plutôt que de descendre à la gare du REM. Nous espérons à ce propos que vous avez accès aux données d’utilisation du REM à partir de la station Île-des-Sœurs. Quant à la marche, les réticences les plus importantes viennent des usagers les plus âgés qui sont très nombreux à L’Île-des-Sœurs, selon les données du dernier recensement. Nous avons eu aussi quelques témoignages de travailleurs ayant des enjeux de mobilité qui doivent maintenant opter pour l’option plus longue de la ligne verte et de la correspondance avec la ligne 12 à la station de l’Église, une station très profonde qui n’a pas encore d’ascenseur...

  3. Les autobus trop bien remplis sur la ligne 168 Vous avez sûrement constaté comme nous que les autobus de la ligne 168 sont très utilisés. Nous espérons bien sûr que leur fréquence sera revue. Nous pouvons aussi vous indiquer que les autres plaintes les plus fréquemment entendues concernent l’absence totale de la 168 de fin de semaine et celle de la fin de soirée en semaine. Nous croyons qu’il est essentiel compte tenu de son achalandage que la 168 soit de service le week-end. Les usagers qui se rendent dans Griffintown, dans le Vieux-Montréal, à l’Université McGill ou dans le secteur des spectacles ont droit à un service efficace de la STM, ce que pour l’instant, le REM ne peut offrir. Même chose pour le prolongement des heures de service de la 168 la semaine après 21h. Nous espérons que vos réflexions se poursuivent de ce côté et que l’horaire actuel n’est pas définitif.

  4. Le succès de la 12 de minuit Nous avons constaté à quelques occasions la popularité de l’autobus de la ligne 12 de minuit, les fins de semaine. Nous vous remercions d’avoir tenté cette expérience. Nous espérons que vous considérerez un service prolongé jusqu’à une heure et nous croyons qu’il sera tout aussi populaire. À notre avis, il est anormal que les résidents du secteur ouest de L’Île n’aient pas d’option les fins de semaine après minuit, que ce soit en arrivant du REM ou de Verdun, alors que les autres ont accès à la 176 jusqu’au dernier train du REM. Enfin, il ne serait pas étonnant que la demande à ces heures tardives soit aussi suffisante pour justifier un service les soirs de semaine, probablement plus les jeudis et vendredis que les dimanches.

  5. La ligne 12 Nous ne disposons évidemment pas de vos données d’achalandage, mais nous avons l’impression qu’avec la refonte, la ligne 12 sera plus utilisée, surtout à la rentrée de septembre et nous espérons que son achalandage justifiera une fréquence accrue en semaine.

  6. Le trajet de la ligne 168 Nord Voici certainement le sujet le plus épineux qui risque de diviser les usagers des secteurs Berlioz et Marguerite-Bourgeoys. L’APRIDS va faire connaître à ses membres les explications que vous nous avez fournies et tenter du même coup de recueillir leurs opinions.

  7. Le trajet de la ligne 168 Sud Nous entendons aussi quelques plaintes sur l’accès plus difficile au Provigo ou à la résidence Ambiance de la place du Commerce pour les usagers (employés ou clientèle des commerces) qui arrivent du centre- ville : marche plus longue ou correspondance supplémentaire pour ceux qui marchent plus difficilement. Nous espérons que vous continuerez à explorer des solutions pour régler ce problème.

  8. Les Abribus Apparemment un certain nombre d’abribus supplémentaires sont prévus. Serait-il possible de savoir où ils seront situés ? Y en a-t-il un de prévu à l’arrêt Berlioz/O’Reilly?

  9. D’ici quelques semaines, nous l’espérons, un passage piétonnier temporaire sera aménagé pour permettre aux usagers d’accéder à la station du REM via le 16 place du Commerce. Il serait souhaitable que les applications proposent cette solution aux usagers et que la STM puisse prévoir un arrêt sur la place du Commerce à cette hauteur, dans les deux sens. À noter que ce passage « temporaire » risque d’être là pour plus d’une dizaine d’années.

  10. La situation temporaire Dans la lettre que vous nous avez fait parvenir le 11 août, vous mentionnez à quelques occasions le caractère temporaire de la situation actuelle. Le problème, c’est que cette situation « temporaire » n’est pas de courte durée : 18 mois pour le REM à McGill avec probabilité de prolongation, si on se fie à l’expérience du premier tronçon et au fait que personne n’a encore formellement annoncé la résolution des problèmes du tunnel sous la montagne ; plus de trois ans pour la station Griffintown. Nous suggérons que ces longs délais pourraient amplement justifier une refonte par étape, plus progressive.


Nous croyons sincèrement que la station du REM facilitera les déplacements des résidents de L’Île. Cependant, il faut être conscient que le REM n’est pas la solution de transport en commun qui correspond aux besoins de tous les usagers de L’Île. Il faut se rappeler que L’Île-des-Sœurs est un quartier enclavé et que les déplacements pour y entrer ou en sortir constituent un défi supplémentaire. Il nous apparait essentiel que la STM offre un service complémentaire à celui du REM, sept jours sur sept.

En terminant, nous avons remarqué qu’à compter du 28 août, le dernier départ de la ligne 12 à la Pointe sud est rétabli avec un petit délai supplémentaire de quelques minutes comme nous l'avions demandé pour permettre aux employés qui terminent leur quart de travail à 23h d’éviter de courir pour attraper le dernier bus. Nous tenons à vous dire que cette écoute attentive est grandement appréciée par les travailleurs concernés.

Nous vous remercions de votre ouverture au dialogue et espérons que cette conversation pourra se poursuivre.

Daniel Manseau Président

Geneviève Guay, membre du Conseil d’administration

Cc : Michel Tremblay, Éric Alan Caldwell, Laurence Parent, Suzanne Lareau, Sylvain Le May, Catherine Morency, Catherine Plouffe, Micheline Paul, Marie-Andrée Mauger, Véronique Tremblay, Céline-Audrey Beauregard, Enrique Machado

358 vues2 commentaires

2 Comments


À qui de droit,

Je suis tout à fait d'accord avec vos commentaires ci-joint:

Les autobus trop bien remplis sur la ligne 168 Vous avez sûrement constaté comme nous que les autobus de la ligne 168 sont très utilisés. Nous espérons bien sûr que leur fréquence sera revue. Nous pouvons aussi vous indiquer que les autres plaintes les plus fréquemment entendues concernent l’absence totale de la 168 de fin de semaine et celle de la fin de soirée en semaine. Nous croyons qu’il est essentiel compte tenu de son achalandage que la 168 soit de service le week-end. Les usagers qui se rendent dans Griffintown, dans le Vieux-Montréal, à l’Université McGill ou dans le secteur des spectacles ont dro…

Like
Replying to

Tout à fait d’accord avec les faits mentionnés SVP rétablissez la 168 pour se rendre au Centre- ville .L’autre option offerte avec le REM ou la 12 est plus longue et beaucoup de marche entre l’autobus ,le REM et ensuite le métro .Pensez aux aux aînés


Like
bottom of page