top of page
  • Photo du rédacteurAPRIDS

Faits saillants du conseil d'arrondissement du 3 octobre 2023


Résilience insulaire

En début de séance qui se déroulait au centre Elgar, la mairesse a souligné que L’Île-des-Sœurs était particulièrement bien prémunie contre les déchaînements de la météo : les fils électriques sont enfouis, ce qui limite les pannes; le réseau d’évacuation des eaux de pluie est séparé des égouts ce qui évite les refoulements; l’abondant couvert végétal tempère les grandes chaleurs, à l’exception de quelques îlots de chaleur en voie d’être plus ombragés près de la place du Commerce et finalement, L’Île est bien protégée contre les inondations printanières.

École plus sécuritaire

La réduction à une voie de la circulation automobile au carrefour entraîne une circulation moins rapide des autos et une meilleure visibilité des piétons estime le conseiller Benoit Gratton. Le projet pilote (installation de bollards et signalisation) semble déjà atteindre ses objectifs de sécurisation.

Le ralentissement de la circulation serait tout à fait tolérable puisque les véhicules qui prenaient 55 secondes à franchir la zone scolaire ont pris 3 minutes pour le faire à la pointe matinale, ces deux derniers jours. Il n’y a pas de congestion démesurée ni débordement notable de la circulation sur la rue Berlioz.

« Selon nos premières observations, explique le conseiller, tous les automobilistes s’arrêtent lorsqu’un piéton traverse le carrefour, ce qui n’était pas toujours le cas avant. » Si le projet s’avère concluant à plus long terme, l’arrondissement fera un aménagement permanent en béton.

L’APRIDS a signalé que les deux débarcadères étaient débordés les jours de mauvais temps alors que les parents viennent davantage reconduire les enfants en voiture. La mairesse a répondu qu’il n’était pas question d’agrandir les débarcadères qui ont déjà couté cher à l’arrondissement et qu’il fallait plutôt encourager la mobilité active c’est-à-dire que les élèves se rendent à l’école à pied.

Mme Mauger a indiqué que l’école des Marguerite était une rare école à accueillir les élèves dès 8 heures sans frais de garderie et que les jours de mauvais temps, les parents peuvent déposer leur enfant quelques minutes plus tôt à l’école pour mieux répartir la pointe.

Sur le même sujet, un citoyen a rappelé qu’une étude des années 2010 avait aussi suggéré des panneaux clignotants pour faire ralentir les automobilistes.

Bientôt des parcomètres à L’Île


Google Maps

L’arrondissement veut limiter la durée de 56 places de stationnement dans les rues transversales à la place du Commerce en y installant des parcomètres. La limite sera de 3 heures en face de la quincaillerie Hogg par exemple.

À ceux qui s’objectent, la mairesse explique que l’arrondissement a besoin de revenus, mais veut éviter les réductions de services ou la hausse des taxes.

Questionnée sur la possibilité que l’arrondissement installe d’autres parcomètres à L’Île, la mairesse a indiqué que l’Agence de mobilité durable leur avait fait une proposition en ce sens, mais que l’arrondissement l’avait refusée.

Davantage de ralentisseurs

Mme Mauger annonce que c’est l’intention de l’arrondissement de couvrir toutes les rues résidentielles de dos d’âne. Elle incite les résidents à en faire la demande au service 311.

Le recours au 311 est aussi encouragé chez les résidents de la rue de l’Orée du Bois où il y a également eu plusieurs signalements de vol attribués entre autres au manque d’éclairage.

Plusieurs places de stationnement sur la rue ont été enlevées autour du complexe Symphonia afin de faciliter la circulation des autobus, ce qui a provoqué selon une résidente, une augmentation de la vitesse. L’arrondissement examinera comment ralentir la circulation et accommoder les résidents qui ne savent plus où garer leurs véhicules.

Passage temporaire pour se rendre au REM

Y aura-t-il passage temporaire aménagé cet automne ? La mairesse l’espère toujours, mais c’est compliqué. D’abord le promoteur n’est pas contraint puisqu’il n’a pas déposé sa demande de permis de construire le projet Cité de L’Île. D’autre part, le dossier évolue puisque l’arrondissement et le promoteur se sont entendus sur le tracé du passage. Des négociations se poursuivent afin que le passage puisse être aménagé cet automne.

Balais mieux synchronisés

Dans certaines rues, les balais mécaniques de l’arrondissement passaient la veille de la cueillette des ordures ménagères. Désormais, ils circuleront le lendemain du passage des éboueurs. La période d’interdiction sera aussi réduite de 6 heures à 3 heures. Lisez bien les panneaux indicateurs.

Compostage sans odeurs et économique

Le compostage s’implante actuellement dans les édifices de 9 logements et plus. La conseillère Véronique Tremblay suggère aux syndicats de copropriétaires de considérer l’achat de congélateurs domestiques pour entreposer les matières compostables, un investissement beaucoup moins coûteux que d’aménager une chambre froide.

Amigos

C’est le mois de l’héritage latino-américain. Selon le conseiller Machado, il y aurait environ 3 000 Latinos qui habitent Verdun, ce qui constitue 4% de la population de l’arrondissement.

Étude de circulation

Prévue depuis longtemps, l’étude de circulation de la partie nord de L’Île-des-Sœurs est en cours et devrait être complétée d’ici la fin de l’année ou au début de 2024. L’arrondissement n’a pas l’autorisation de divulguer quelle firme spécialisée réalise cette étude. Néanmoins, les résultats seront rendus publics.

Arbres à planter

La mairesse rassure le comité sur l’environnement de l’APRIDS que l’arrondissement fera pression auprès des propriétaires pour qu’une quinzaine d’arbres matures abattus soient replantés sur la place du Commerce aux alentours du Provigo et de la résidence L’Ambiance.

Selon Mme Diane Vallée responsable du dossier à l’arrondissement, d’autres arbres seront plantés derrière le complexe immobilier le Sax. La mairesse répond que le secteur n’a pas été oublié et que les délais sont attribuables à des travaux prévus par la direction du service de l’eau. Les plantations devraient avoir lieu en 2024.

Rétrocession encore à venir

Le gouvernement fédéral tarde toujours à remettre à la Ville et à l’arrondissement les terrains expropriés pour la construction du nouveau pont Samuel-de Champlain et la déconstruction du vieux pont. En conséquence, le réaménagement prévu de l’entrée de L’Île est toujours en attente, sans oublier qu’il y a une étude de circulation en cours dans le secteur.



La mairesse explique que la croix de chemin qui se trouve à l’entrée et qui rappelle l’histoire de L’Île sera éventuellement déplacée de l’autre côté de la rue : « la croix est un repaire qui sera ainsi plus visible », dit-elle. Le site actuel comprend une capsule temporelle enfouie en 1967 et qui devra aussi être déplacée.

Piste à rouleaux

Le conseiller Sterling Downey explique que le projet de la piste à rouleaux (pump track) sera bientôt rendu à la phase de conception. Retardé par un processus de caractérisation des sols, le projet devrait être complété pour la fin de 2025. Le lieu d’implantation sera dévoilé plus tard.




Parc en piteux état

La mairesse se désole avec une citoyenne de la Pointe-Nord

Google Maps

que le parc Gewurz-Remer soit à l’abandon depuis 5 ans. « Il fait pitié à voir, dit la mairesse, mais néanmoins sa capacité de rétention des eaux de pluie a été considérée comme un modèle de modèle du genre. Puisque le mécanisme est toujours brisé, il faudra peut-être changer le concept ». Mme Mauger prévoit des études techniques en 2025 et suggère que d’ici-là, il ne faut pas laisser le parc se dégrader davantage.

Sentiers riverains

Il n’est pas question d’installer des panneaux explicatifs ni des bacs de recyclage le long des sentiers riverains comme le réclame une représentante du comité environnement de l’APRIDS. Ces sentiers demeureront naturels et des bacs de recyclage seraient difficiles d’accès pour les vider fréquemment. Par ailleurs les bacs de recyclage présents dans les parcs ont un taux de contamination très élevé.

Voitures bruyantes

Un citoyen se plaint qu’une vingtaine de propriétaires de voitures bruyantes « empoisonnent », le jour et la nuit, la vie des résidents le long du boulevard de L’Île-des-Sœurs. « On sait à quelle heure de la nuit la propriétaire d’une Ferrari rouge entre chez elle », ajoute ce résident.

Il y a à l’évidence un problème de vitesse et un autre de bruit à la hauteur des rues De Gaspé et Edgar. Le commandant Beaulieu explique que la réglementation actuelle sur le bruit limite l’action de la police.

La mairesse rappelle qu’il est interdit de troubler la paix. Mme Mauger espère qu’il y aura bientôt davantage de voitures électriques très silencieuses et qu’en attendant, elle rêve d’obtenir au moins un radar mobile à la disposition de l’arrondissement.

STM : maintenir la pression

L’APRIDS obtient l’appui des élus pour continuer à discuter avec la Société de transport de Montréal, l’amélioration des services d’autobus chambardés par la mise en service du Réseau express métropolitain.

La mairesse réitère le soutien du Conseil d’arrondissement, explique que les communications sont soutenues avec la STM et souhaite que les usagers transmettent leurs demandes à la Société de transport afin de prouver que la pression n’est pas que politique.

Il reste encore à améliorer des fréquences sur certaines lignes, et à rétablir des services de soirée et de fins-de-semaines. Avant l’hiver, il est impérieux d’aménager des abribus à certains nouveaux arrêts.

Rien de nouveau au golf

Interrogée par une citoyenne sur le long processus d’arbitrage entre la Ville de Montréal et le gestionnaire du golf de L’Île, Mme Mauger n’a que réitéré une déclaration déterminée par les avocats des deux parties : les étapes de l’arbitrage sont nombreuses, le processus va bien et les parties espèrent une conclusion avant le début de la saison de golf 2024.

Davantage de sécurité

En réponse à ceux qui réclament une présence policière permanente et dissuasive à L'île, le nouveau commandant du district, Maxime Beaulieu a indiqué qu’il y aurait plus de présence policière au cours des prochains mois. Il n’a cependant pas voulu s’avancer sur la pertinence d’un poste de police à L’Île.

École secondaire privée ?

Un résident demande à l’arrondissement quelle est la démarche à effectuer auprès de l’arrondissement pour établir une école secondaire privée, à commencer par la recherche d’un terrain. La conseillère Véronique Tremblay guidera le demandeur dans son projet.

À quoi servent les consultations ?

La mairesse Mauger explique que le Conseil d’arrondissement ne peut changer la nature d’un projet de construction qui lui est soumis par un promoteur, mais que le Conseil peut orienter et tenter d’améliorer la proposition. Elle indique qu’il y a toujours des gens déçus lorsqu’il y a consultation et que cela fait partie de la démocratie.

En rafale…

Des améliorations seront apportées dès le mois d’octobre à la piste cyclable du boulevard

Google Maps

de L’Île-des-Sœurs. La piste cyclable longeant la rue Jacques-Leber sera aménagée en 2024. Les dangers de la haute circulation cycliste à la sortie de l’estacade seront résolus lorsque le gouvernement fédéral procèdera à l’aménagement d’un nouveau parc riverain, prévu pour 2024-25. Les feux de circulation au coin des rues Jacques-Leber et du boulevard René-Lévesque seront opérationnels d’ici la fin du mois. Des panneaux clignotants pour piétons et cyclistes seront prioritairement installés au carrefour des Milieux humides et sur la place du Commerce près du IGA et du 16 place du Commerce, pour l’accès au REM.

85 vues1 commentaire

1 Comment


Linformation que vous transmettez est d'une excellente qualité. Je suis fière de notre mairesse. Montréal s'embellit de plus en plus.

Like
bottom of page